WordPress vs Umbraco

Wordpress VS Umbraco

Pour faire suite au syndrome WordPress, il peut être intéressant de savoir pourquoi nous préférons l’usage de Umbraco à celui de WordPress.

Qu’est-ce que WordPress ?

WordPress est un CMS open-source et gratuit en PHP / MySQL, existant depuis 2003. Initialement c’était un script pour créer son blog, il a depuis évolué pour devenir un véritable moteur de gestion de contenu.

Aujourd’hui il est estimé que plus d’un tiers du web mondial est propulsé par WordPress, 60% des sites utilisant un CMS.

Sa popularité provient entre autres :

  • Du nombre d’extensions disponibles
  • Du nombre de thèmes disponibles, gratuits ou payants
  • De la personnalisation possible

Qu’est-ce que Umbraco ?

Umbraco est un CMS open-source et gratuit développé en .Net. Plus vieux que WordPress car né en l’an 2000, il permet de créer et gérer des sites dynamiques dans un environnement Microsoft.

Aujourd’hui sa part de marché semble quasi inexistante, et pourtant lorsqu’on creuse un peu, derrière ce CMS .Net on trouve plus de 500 000 utilisateurs à travers le monde !

D’origine danoise, Umbraco est très typé pour le marché anglais, il n’existe que peu voire pas de documentation en français. Quand on connait la réputation des gaulois pour les langues étrangères, c’est potentiellement le frein principal à sa représentation dans l’hexagone. Il est du fait injustement méconnu chez nous.

Round 1 : plugins vs packages

Dans un CMS moderne, il est possible de lui ajouter des fonctionnalités par ajout d’extensions. Ces extensions se nomment « plugins » pour WordPress et « packages » pour Umbraco.

WordPress propose sur son site officiel +55 000 plugins à l’heure actuelle. Pas de chiffre officiel sur le site Umbraco, j’ai dû compter : 1261 exactement à l’heure où j’écris ces lignes.

En tant que professionnel de ces 2 technologies, on pourrait se diriger facilement vers WordPress en se disant qu’il est inutile de réinventer la roue, qu’il existe probablement un plugin pour faire ce que l’on souhaite déployer. C’est aussi le risque d’utiliser de mauvais plugins : compatibilité avec les autres déjà en place, évolutivité, sécurité (la rançon du succès), durée de vie… avec une telle pléthore de solutions disponible, il est aussi aisé de se tromper.

Parfois, mieux vaux refaire la roue et maîtriser ce que l’on fait pour garantir une pérennité de la solution mise en place.

Round 2 : thème et personnalisation

Bien que l’usage puisse en être détourné, WordPress a été initialement pensé pour être un moteur de blog. Lors d’une première installation, on voit aisément ce comportement initial avec des articles, des pages, et… des commentaires.

Donc pour avoir une personnalisation graphique et comportementale, il faut contourner le fonctionnement initial et le transformer.

Umbraco de son côté a été pensé comme un CMS, pour gérer tout type de contenu.

Les deux peuvent avoir un système de thème, mais Umbraco permet une personnalisation. C’est facile et ouvert car aucun élément du front n’est bloqué.

Idem côté back office, Umbraco offre plus de souplesse. Avec un peu de développement bien entendu, il intègre nativement l’ajout de code dans tout ou partie d’une page, ouvrant plus de possibilités dans un temps de déploiement plus réduit.

Round 3 : technologie

Je l’ai évoqué lors de la présentation de chaque CMS, WordPress est développé en PHP, Umbraco en .Net. Pour ceux qui ne connaissent rien à la technique, qu’est-ce que cela signifie ? Pas grand-chose en réalité.

.Net est une technologie Microsoft. Porté par une des plus grandes entreprises mondiales, son environnement est complet et reste un gage de qualité et de sécurité. D’autant plus dans le cadre d’un projet de grande envergure.

Au delà du socle technique, la question à se poser est qui va vous accompagner ? Si vous devez le maintenir vous même, êtes-vous plutôt .Net ou PHP ?

Si nous savons faire les deux, chez Goweb nous préférons .Net. Mais ce n’est pas la seule raison qui nous pousse à préférer Umbraco à WordPress. C’est aussi une histoire de philosophie :

Nous ne prétendons pas que c’est simple ; mais nous essayons de le simplifier.

Il y a une forme d’humilité associé à un but. Et après bientôt 20 ans, nous trouvons que ce but est assez bien rempli.

Final round : conclusion

La seule question à se poser est : si vous aviez des ressources illimitées, lequel prendriez-vous et pourquoi ? Choisiriez-vous une voiture ou un avion ?

La comparaison est finalement de cet ordre, car les deux CMS ont une approche et une technologie différente. Le choix devrait donc être essentiellement guidé par les besoins et les compétences de ceux qui vont vous accompagner.

Après un sondage auprès des équipes, chez Goweb Umbraco l’emporte à l’unanimité !

Partager cet articleTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Un projet, des idées, des envies, des questions? Contactez-nous