Open-source, propriétaire ou développement spécifique ?

OpenSource

Certains sont partisans de l’open-source pour l’esprit d’ouverture, d’autres sont pro-propriétaire pour la maîtrise de l’outil. Outre ces deux philosophies vous pouvez vous orienter vers un développement spécifique.

Chacune de ces 3 voies a bien entendu des avantages et des inconvénients.

  Open-source Propriétaire Développement spécifique
Avantages
  • Existence d’une communauté soutenant le développement de la solution et d’outils tiers.
  • Possibilité d’évolutions et de personnalisations.
  • Panel de fonctionnalités pré-existantes.
  • Choix de prestataires.
  • Maîtrise des fonctionnalités et du code source.
  • Maîtrise des évolutions.
  • Maîtrise des personnalisations.
  • Socle de fonctionnalités pré-existantes.
  • Un interlocuteur unique.
  • Maîtrise des fonctionnalités et du code source.
  • Développements en fonction des besoins.
  • Maîtrise des évolutions.
  • Maîtrise des personnalisations.
  • Un interlocuteur unique.
Inconvénients
  • Ne maîtrise pas le futur de la solution (futures fonctionnalités, fidélité et développement de la communauté).
  • Failles de sécurités connues.
  • Large choix de prestataires.
  • Lié à un éditeur / prestataire.
  • Solution fermée.
  • Pas de socle de fonctionnalités pré-existantes.
  • Lié à un prestataire.

Choisir l’open-source

Souvent open-source est associé à gratuit. Or si vous pouvez télécharger et installer de l’open-source sans bourse délier, le déploiement, le paramétrage, la personnalisation, l’usage, l’administration… Toutes ces tâches ont un coût. Souvent masquées, certes, mais c’est tout sauf gratuit.

C’est pourquoi avec une solution open-source vous aurez sans doute besoin d’être accompagné par une agence qui connaît la solution.

L’avantage est souvent d’avoir un large choix de prestataires proposant de vous accompagner dans les différentes tâches. Avantage car vous avez le choix. Mais cela peut devenir un inconvénient car n’importe qui peut s’auto-proclamer spécialiste d’une solution qu’il ne maîtrise pas.

Toutefois quel que soit le prestataire sélectionné, une solution open-source vous offre une liste de fonctionnalités pré-existantes. Cela peut vous permettre d’alléger la facture et de gagner du temps avant la mise en production.

Si la popularité d’une solution peut être un bon indice pour estimer la qualité d’une solution open-source, faites toujours attention à l’ancienneté et à la fréquence de sortie des dernières versions. Ou vous pourriez démarrer une application basée sur une solution technique obsolète. Par exemple, qui aujourd’hui irait lancer un site e-commerce en utilisant osCommerce. Il y a 10 ans cela faisait sens, mais aujourd’hui ?

Opter pour une solution propriétaire

Opter pour une solution propriétaire, c’est opter pour un logiciel / progiciel développé et maintenu par une société éditrice. Vous serez en lien direct avec cette société ou avec un prestataire partenaire de la solution.

La solution propriétaire a déjà un panel de fonctionnalités existantes pour gagner du temps dans la personnalisation et le déploiement de votre application…  Si tant est que celle-ci soit possible !

L’inconvénient sera d’être lié à l’éditeur, mais cela présente l’avantage d’avoir un interlocuteur unique pour tout : du commercial à l’administratif en passant par le suivi de votre projet et la technique.

Aussi cet éditeur maîtrise le code source et les fonctionnalités de base de l’outil, ce qui peut permettre d’en savoir plus concernant le futur de la solution.

Se décider pour un développement spécifique

Partir pour un développement spécifique, c’est partir d’une feuille blanche. Vous pouvez donc imaginer du début à la fin la liste des fonctionnalités dont vous aurez besoin.

Vous allez faire développer votre application par un prestataire, et d’une certaine façon vous serez lié à lui. Toutefois ce prestataire va maitriser le code de votre application, donc la maintenance et les évolutions seront simplifiées.

Partant de rien, potentiellement le projet prendra plus de temps à aboutir qu’avec une des deux premières solutions évoquées, en contrepartie vous aurez entre vos mains une application totalement adaptée à vos besoins et votre entreprise avec les fonctionnalités nécessaires pour répondre à la problématique donnée.

Le développement spécifique peut sembler le plus « dangereux », notamment du fait de vous lancer à partir d’une feuille blanche. Mais faites attention à l’appel des fonctionnalités : en avoir trop peut se révéler être contre-productif.

Le budget ne se limite pas au coût initial

Le budget est toujours un point important d’un projet. Mais attention, pensez à prendre en compte tous les coûts, certains sont cachés !

Au-delà de la création et la mise en place de la solution, qui va comprendre les éventuelles licences et le budget pour designer et personnaliser un outil, il faut prendre en compte les coûts :

  • De maintenance : portez une grande attention à ce point avec une licence propriétaire !
  • De possession : architecture technique, frais de personnel pour maintenir la solution à jour…
  • D’usage : coûts variables liés à l’usage, par exemple en fonction du nombre d’utilisateurs, de documents, d’espace disponible…

Prenez un budget sur 1 an, 3 ans, 5 ans, et vous verrez que ce qui semble le moins cher de prime abord ne l’est pas forcément dans le temps. Cet exercice permet souvent de voir que la gratuité de l’open-source est une lointaine réalité.

Comment faire votre choix ?

N’oubliez pas de prendre en compte vos éventuels besoins futurs afin d’estimer les évolutions dont vous aurez besoin, pour avoir une idée non seulement des coûts inhérents mais aussi de la faisabilité.

Last but not least, pour une application de qualité, n’oubliez pas que les personnes qui vont vous accompagner dans votre projet ont une grande importance. Ils seront vos interlocuteurs au quotidien et il est indispensable que vous ayez totalement confiance en eux.

La tenue des délais, la disponibilité des équipes, de votre interlocuteur, des livrables de qualité, ces éléments ne sont jamais mis dans une proposition mais doivent aussi orienter votre choix dans la solution retenue, quel que soit le socle technique sélectionné. Comme toujours, attention aux vendeurs de rêve.

Partager cet articleTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Un projet, des idées, des envies, des questions? Contactez-nous